Quel visa choisir pour partir en Nouvelle-Zélande ?

14 mai 2021 Catégorie(s) : Non classé

Classée deuxième pays le plus sûr au monde, la Nouvelle-Zélande est la destination préférée de plusieurs voyageurs, dont les adeptes du tourisme. Cependant, pour y entrer il faut présenter un visa. Mais lequel ? Trouvez dans cet article toutes les informations utiles à ce sujet.

Les différents types d’autorisation Néo-zélandais

Quelle que soit la raison pour laquelle vous-vous rendez dans ce pays, assurez-vous que vous avez rempli toutes les formalités, entre autres avoir une autorisation passeport valide.

Avant tout il faut préciser que, dans le cadre d’une visite, les mesures exceptionnelles suivantes s’appliquent aux ressortissants de certains pays :

Si vous êtes citoyens néo-zélandais ou australiens, ou si vous résidez dans l’un ou l’autre de ces pays vous pouvez entrer et sortir librement du territoire, avec votre passeport sans cachet;

Par ailleurs, les ressortissants de pays ayant conclu un accord de dispense avec la Nouvelle-Zélande peuvent y séjourner librement pendant une durée limitée à 6 mois pour les britanniques ou toute personne détentrice d’un passeport britannique. Pour la France et plusieurs autres pays, cette durée est de 3 mois. Cela dit, revenons-en maintenant à la question.

La AVE

Il s’agit de l’autorisation de voyage électronique accordée aux ressortissants des pays qui bénéficient du séjour de 3 mois, tel que la France. Elle est valable 2 ans répartis en plusieurs voyages, chaque entrée ne pouvant excéder 3 mois. Si vous partez en tant que touriste disposant d’un billet d’avion aller et retour, d’un passeport en cours de validité et ayant mensuellement au minimum $NZ 1000, ou $NZ 500 si vous êtes hébergé par un tiers, alors cette autorisation vous concerne.

Le permis de travail temporaire

Vous pouvez obtenir ce type d’autorisation si vous partez pour les motifs suivants :

Vous avez obtenu une opportunité d’emploi ;

Vous êtes étudiant et avez obtenu un stage ;

Vous décidez de rejoindre votre conjoint(e) ;

Vous y êtes conviés à une activité sportive ou un évènement particulier.

Retenez que la durée de validité est de 3 ans maximum. Passé ce délai, vous devez disposer d’un permis de résidence pour être admis sur ce territoire. Il faut surtout éviter de faire votre réservation de vol tant que vous n’avez pas obtenu le précieux sésame. En effet, le service d’immigration Néo-zélandais peut décider du rejet de votre demande à la dernière minute.

Si cette autorisation passeport correspond à votre choix alors demandez un visa pour la Nouvelle Zélande.

Le PVT

Il s’agit du permis vacances-travail. Il est accordé aux voyageurs dans le cas de séjours plus longs, c’est-à-dire 1 an. Contrairement à la AVE, le PVT est exigée quel que soit le motif de votre entrée.

Le prix à payer pour obtenir le laisser-passer est d’environ 30 €.

Pour faire la demande, rendez vous sur le site officiel d’immigration Nouvelle-Zélande (NZIS)et remplissez le formulaire prévu à cet effet. Éviter surtout les erreurs car elles peuvent compromettre vos chances.

Pour les questions liées à l’expiration ne tardez pas, appelez plus tôt l’ ambassade ou le consulat pour obtenir des renseignements sur la prolongation.

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.
Mais pourquoi ne pas être le premier à en laisser un ?
Laissez un commentaire

(*) Champs obligatoires